S’ajoutant aux activités régulières des très nombreuses sections en France, je voudrais d’abord vous signaler que le cycle des rencontres organisées par le siège, se poursuit à un bon rythme.

Le 29 mai : conférence débat sur le thème de l’Europe et de la jeunesse organisée par Eurocapitales au Lycée Henri IV à Paris.

Le 30 mai : rencontre informelle avec une quarantaine de futurs adhérents pressentis lors de manifestations publiques, et réunis ce soir là au Victoria Cross Café à Paris pour se voir présenter le but et les activités du ME-F. 

Le 5 juin : petit déjeuner-débat au Sénat avec l’Ambassadeur du Danemark en France, S.E. Madame Anne Dorte Riggelsen, organisé grâce au soutien de la Sénatrice et Vice-Présidente de la Commission des Affaires européennes du Sénat, Mme Morin-Desailly. Une salle pleine, un excellent moment d’information et d’échange sur la Présidence danoise de l’Union.

 

Le 12 juin deux évènements parallèles : un « Café d’Europe » au Victoria Cross Café, conduit par un excellent journaliste connaisseur des questions européennes, Monsieur Sébastien Maillard de La Croix. L’invité était Yves Zoberman, à propos de son livre sur l’Histoire du chômage (Perrin 2012); il a tiré une synthèse sur le chômage dans le cadre européen.

La même soirée, j’ai été invité en tant que Président de notre Mouvement, pour un dîner-débat avec les membres de l’ARRI, présidé par Jean-Michel Fauve. En présence de Monsieur Michel Albert, de Monsieur Philippe Jurgensen  notamment, j’ai pu développer nos ambitions et notre vocation de rassembleur, afin de préparer le meilleur terrain possible à ceux des membres de l’ARRI qui veulent une double appartenance, par le biais d’une adhésion directe au ME-F, conformément à l’initiative lancée par Jean-Michel Fauve au printemps.

Mercredi 27 juin : réunion publique à Neuilly-sur-Seine dans une salle remplie à ras bord sur le thème « Où va l’Europe ? ». Emilie Quintin, Responsable de l’antenne de Neuilly-sur-Seine du ME-92, sous la houlette d’Agnès Bauche qui préside cette section, avait bien fait les choses. Une salle curieuse, attentive, et réactive et des personnalités de premier plan pour dialoguer avec moi : Jean-Christophe Fromantin, Député-Maire de Neuilly ; Philippe Jurgensen qui nous manifeste un attachement très encourageant ; Contance Legrip, Députée européenne d’Ile-de-France. Nous étions sous la délicate conduite du « modérateur » Monsieur Bernard Pottier en charge des actions pédagogiques auprès des lycées et collèges de Neuilly. Ce fut une réunion très réussie.

Jeudi 28 juin : dîner-débat à Nice organisé par Brigitte Ferrari, Présidente du Mouvement Européen-Alpes-Maritimes. Longue soirée passionnante de 19h à 23h15, avec des participants venus de plusieurs endroits du département : notamment Monsieur Bernard Gastaud, Maire de La Brigue (commune sur la frontière franco-italienne, rattachée à la France seulement depuis 1947) et des invités venus de Cannes, Monsieur et Madame Bardet pour ne citer qu’eux. J’ai beaucoup apprécié l’organisation et la qualité de ce public, militants ou sympathisants européens dans un univers régional qui connaît les courants adverses !

 

A toutes ses manifestations, j’ai eu le plaisir d’exposer l’élan nouveau que votre travail et votre militantisme apporte à cette nouvelle étape de la construction européenne.

 

Parmi les actions institutionnelles entreprises au nom de notre Mouvement, je veux porter à votre connaissance les excellents rapports qui se nouent au Secrétariat général des affaires européennes (SGAE) conduit par deux authentiques européens que sont le Secrétaire général Monsieur Serge Guillon, et  Monsieur Arnaud Magnier, Conseiller auprès du Secrétaire général au SGAE, dont l’expérience européenne est aussi protéiforme que remarquable. Six jours plus tard (lundi 14 juin), le nouveau Ministre des Affaires européennes, Monsieur Bernard Cazeneuve m’a lui aussi reçu  à un petit déjeuner. Le climat de coopération est vraiment excellent et nous aurons l’occasion d’en reparler à la rentrée.

C’est également le cas pour deux institutions qui nous importent tout autant : un rapprochement plus ténu s’opère avec l’équipe d’Anne Houtman, Chef de la représentation de la Commission européenne en France, et avec Monsieur Alain Barrau, Directeur du Bureau d’information pour la France du Parlement européen. Il faut remercier l’équipe du Secrétariat national, très active dans ces rapports.

Plusieurs « think tank » nous ont fait savoir leur disponibilité à coopérer : après Confrontations Europe dirigé par Monsieur Philippe Herzog et Madame Claude Fisher, nous avons entrepris de nouer des liens plus étroits avec Notre Europe, grâce au travail respectif de nos deux organisations, et au volontarisme de Monsieur Yves Bertoncini. Un long entretien avec le Président, Monsieur Antonio Vittorino, me persuade de renforcer en effet nos actions communes. Je poursuivrai ce travail relationnel avec les « think tank » français prépondérants sur la question européenne afin d’amplifier notre fonction de plateforme de rassemblement.

 

Au chapitre des nouvelles intéressantes, sachez que la fonction de développement de notre Mouvement par la création de sections nouvelles (ou la remise en route !) est engagée. C’est ainsi qu’au dernier quadrimestre 2012, nous devrions être en mesure d’ouvrir ou de redémarrer 15 sections. J’ai pu présider le 10 juin dernier, le lancement de la section Somme, qui recevra sa forme juridique définitive dès la rentrée. C’est Madame Brigitte Fouré, ancienne Députée européenne, qui en assure la responsabilité, avec le soutien de Monsieur Pierre-Marie Thobois. Lui-même ainsi que Monsieur François Vié étaient d’ailleurs présents à la soirée de lancement  sur le thème « L’Union européenne, une aventure à poursuivre… sans la Grèce ? ». Au cours de ce débat que j’ai eu avec une salle fournie de près de 100 personnes à Amiens, Madame Catherine Mouradian a apporté une contribution originale sur la Grèce, dont l’essentiel vous a été communiqué par ce même moyen .

 

Un peu partout en France, vos assemblées générales se poursuivent et, à quelques exceptions près, vous avez choisi les noms de vos représentants dans les instances nationales : soyez-en remerciés. J’ai eu l’occasion de tenir le même langage le vendredi 22 juin en réunissant à Paris les Associations nationales membres (ANM), puis les Présidents de sections, au siège du Bureau d’information du Parlement Européen en France. Si le Bureau exécutif, le secrétariat national, et moi-même vous sommes très reconnaissants d’avoir précipité le Mouvement, je ne cache pas que ces efforts vont se poursuivre tout au long du second semestre. Il faut vite en finir avec la mise en place de nos statuts modifiés car un important calendrier de manifestations nous attend d’ici la fin 2012. Elles feront l’objet d’un agenda publié à la rentrée.

 

Voici un petit aperçu non exhaustif, de la présence du ME-F dans les médias à travers son  Président :

- Mardi 29 mai : Invité de France Info « L’Europe à son extrême » avec Bernard Thomasson

- Vendredi 1er juin : communiqué de presse,  « Vers un OUI irlandais : un exemple pour les Européens »

- Mercredi 13 juin : Entretien au Sud-Ouest, « Fédéralisme obligé »

- Jeudi 14 juin : LCP, Invité d’Europe Hebdo, « Europe : l’inévitable fédéralisme ? »

- Vendredi 29 juin : Invité de la Matinale sur France Bleu Azur

 

Ce premier semestre a été lourd, très actif puisque vous avez été sollicités pour transformer le Mouvement Européen-France à travers ses statuts et surtout à travers une amplification de nos activités pédagogiques en direction du grand public. Laissez moi vous dire ma gratitude, et aussi le plaisir que j’éprouve à conduire dans cette crise européenne un Mouvement si profondément ancré dans la certitude qu’il faut décider notre avenir en fortifiant l’intégration politique, en fédéralisant le système, pour consolider le sort du continent.

 

Alors bonnes vacances et à très vite !

 

Jean-Marie Cavada

Président du Mouvement Européen-France

Député européen