Yves Bertoncini et Olivier Mousson, Président et Secrétaire général du Mouvement Européen – France, prennent position contre le retour à un scrutin de listes nationales pour les élections européennes de 2019.

Dans une tribune publiée sur le média Euractiv, ils s’opposent au retour à « un mode de scrutin mettant en concurrence des listes nationales – abandonné en 2004 – et qui présentaient de multiples inconvénients : absence totale d’ancrage territorial des élus et de liens avec leurs électeurs, listes fabriquées par des états-majors partisans recasant nombre de recalés du gouvernement ou des élections législatives, campagne centrée sur les enjeux nationaux et conduites par quelques leaders s’empressant le plus souvent de démissionner quelques temps après le verdict des urnes… »

Le Mouvement Européen appelle au contraire à « poursuivre la marche en avant vers les électeurs » avec la création d’eurocirconscriptions à dimension régionale, plus cohérentes que les 8 circonscriptions actuellement existantes en France, conçues pour rapprocher les élus européens du terrain et de leurs électeurs.

Retrouvez la tribune « Elections européennes, attention à la marche arrière » en format PDF et sur Euractiv.

Nos priorités 2018

Adhérer au Mouvement Européen

Allons plus loin pour démocratiser l'Union européenne ! Déclaration des membres de l'Assemblée générale

Faites un don au Mouvement Européen