Yves Bertoncini, Président du Mouvement Européen – France, a débattu de l’actualité en Catalogne dans l’intégrale Week-End de CNEWS ce dimanche. Face à l’universitaire Bertrand Badie, il est revenu sur la réaction européenne suite à la déclaration d’indépendance catalane et l’annonce d’un scrutin régional tenu en Catalogne le 21 décembre prochain.

Le Président du Mouvement Européen pointe également la différence entre le référendum catalan et celui organisé en Ecosse « avec l’accord des autorités » en 2014. « Les Européens doutent de la légitimité d’un référendum qui n’était pas très pluraliste, puisqu’un seul camp a fait campagne. L’UE va certainement se féliciter du scrutin organisé en décembre, puisqu’on va redonner la parole au peuple. »

« Le régionalisme catalan se verra proposer plusieurs nuances au moment des élections. Et on voit bien que l’option qui poussera en faveur d’un statut beaucoup plus décentralisé [...] sera sur la table et risque d’affaiblir le camp des indépendantistes les plus radicaux »

Plus largement, Yves Bertoncini a rappelé que l’Union européenne était « agnostique » quant à l’organisation interne des Etats membres. « Il suffit de regarder la façon dont l’Allemagne est organisée de manière très fédérale, beaucoup plus que la France. Il y a en Europe des Etats membres qui par leur histoire et leur géographie ont choisi des systèmes politiques différents. Les traités européens disent que l’UE n’a pas à s’immiscer dans ce débat, c’est un choix qui leur appartient. »

Regardez l’intégralité du débat sur CNEWS