Yves Bertoncini, Président du Mouvement Européen – France, s’est exprimé jeudi 19 novembre à Istanbul au 8e séminaire de l’Institut du Bosphore. L’événement met en débat l’évolution des relations Turquie – Union européenne – France dans un contexte géopolitique et économique en transition avec des intervenants de la société civile, du monde politique et des médias. 

Au cours d’une table-ronde intitulée « une Union européenne en question : à quoi nous attendre ? », Yves Bertoncini s’est notamment exprimé sur l’évolution de la construction européenne : « Une démocratisation accrue de l’UE suppose notamment un débat intense entre les prochains candidats à la Présidence de la Commission et davantage de transparence dans la gouvernance de l’Union économique et monétaire, les négociations commerciales et les procédures ‘comitologiques‘ ». Son intervention lui a également permis de revenir sur l’actualité de l’Union et notamment l’avancée des négociations du Brexit.

« Le Brexit est appelé à être une exception : les citoyens des 27 pays de l’UE veulent en rester membres, les difficultés du Brexit et l’évolution du contexte géopolitique les y incitent encore plus » a ajouté le Président du Mouvement Européen – France.

Ce déplacement renforce les liens du Mouvement avec son partenaire, le Mouvement Européen – Turquie, et sa Présidente Gül Günver Turan.

Yves Bertoncini et Gül Gunver Turan à Istanbul au 8e séminaire de l’Institut du Bosphore