Le Président du Mouvement Européen – France était l’invité du 28 Minutes d’Arte ce mardi 10 octobre, pour un débat sur le thème : « Catalogne, qui peut faire baisser la tension ? »

Il a évoqué sur le plateau l’allocution du dirigeant Carles Puigdemont devant l’assemblée catalane à la suite du référendum : « Dans son discours le Président de la Généralité revenait sur l’histoire récente, à savoir des gouvernements, notamment le gouvernement socialiste, qui ont concédé des avancées et un statut nouveau en 2006. Il a ensuite été remis en cause par le Tribunal constitutionnel à la demande du Parti Populaire. En l’écoutant dire cela, on pouvait se demander s’il n’y avait pas là une petite voix de sortie, s’agissant d’un statut qu’il faudrait reprendre, peut-être améliorer à la mode basque. Un statut qu’il faudrait soumettre à un vrai référendum. »

« La Catalogne pourrait demander son entrée dans l’Union Européenne, au risque que Madrid s’y oppose » a rappelé le Président de l’association, soulignant que l’unanimité du Conseil européen est nécessaire pour entériner le processus d’adhésion à l’UE.

Sur le plan international le journal El Pais a récemment accuser la Russie de souffler sur les braises de la crise Catalane. Plusieurs propos tronqués et photos truquées, dont ceux du Président de la Commission Européenne Jean-Claude Juncker, ont été mis en avant par des médias russes. A ce sujet, Yves Bertoncini commente la nouvelle : « Si on leur donne des opportunités de continuer à encourager la fragmentation des européens, alors ils vont s’en donner à cœur joie. »

Retrouvez le débat sur la Catalogne dans l’émission « 28 Minutes » d’Arte (à partir de 20:00).