L’Université d’automne 2015 du Mouvement Européen-France, qui s’est déroulée du 6 au 8 novembre, a su, cette année encore, mobiliser et faire vivre les débats qui animent l’Europe. Les citoyens des quatre coins de la France se sont rassemblés pour parler des nouveaux défis auxquels doivent faire face les européens, à savoir le climat en amont de la COP21, et l’accueil des réfugiés de la guerre syrienne en Europe.

C’est grâce à l’accueil chaleureux des Rouennais, au soutien du ME-F-Seine Maritime et aux Jeunes Européens-Rouen, que cet événement a rencontré un franc succès. En mettant les citoyens au cœur du débat, L’Université d’automne 2015  a permis à chacun de faire entendre sa voix pour faire avancer les débats  et ainsi construire une Europe plus proche des citoyens.

 _______________________

« Les citoyens doivent être au cœur de la future Europe »

Rencontre avec 120 jeunes lycéens

vendredi 6 novembre – 8h30-12h00

Réunion de 120 élèves de 4 lycées : La place de l’Europe dans le monde en lien avec la COP21

Les jeunes lycéens sont les citoyens et les acteurs de demain, c’est pour cette raison que l’Université d’automne du ME-F a débuté par un grand rassemblement avec les lycéens de Rouen afin de parler de la place de l’Europe dans le monde en lien avec la COP21. Avec l’objectif de donner la parole à chacun, les Jeunes Européens se sont répartis en quatre groupes distincts pour mieux aborder ces questions. C’est Catherine MORIN-DESSAILLY, Présidente de la Commission de la culture, de l’éducation et de la communication du Sénat et Jean Marie CAVADA, Député européen et Président du ME-F, qui ont présidé cette réunion avec les jeunes du lycée des Bruyères. Et c’est avec beaucoup d’enthousiasme qu’ils ont cherché des solutions en groupe et pour ensuite mettre en place un échange avec la sénatrice.

Cette réunion avec les lycéens a permis d’alimenter le débat sur le climat, déjà fort présent dans la sphère publique, mais surtout de donner la parole aux plus jeunes pour apporter des solutions fraîches et enthousiastes.

 

Ateliers de travail ouverts à tous les publics

samedi 7 novembre  - 9h30-12h00

Ateliers thématiques

La parole a également été donnée aux adhérents lors des ateliers thématiques du samedi 7 novembre. Ces ateliers étaient divisés de la manière suivante :

  • « Route Charlemagne », animé par le ME-F-Marne
  • « L’Europe que nous voulons », animé par le ME-F-Pas-de-Calais
  • « Recruter de nouveaux adhérents », animé par les Jeunes Européens-France
  • « Recruter un service civique pour votre section locale », animé par Floriane DUPONT, Conseillère d’éducation populaire et de jeunesse, Direction départementale de la cohésion sociale
  • « Media-coaching », animé par la radio RCF-Haute Normandie
  • « Animer une action de rue », animé par les Jeunes Européens-France
  • « L’investissement européen en région », animé par Marcel GRIGNARD, Président de Confrontations Europe
  • « Réagir à l’actualité européenne : quel rôle des citoyens? », animé par Roselyne LEFRANÇOIS, Membre du Bureau du Mouvement Européen-International, et Jessica CHAMBA, Vice-présidente du ME-F chargée des Relations internationales

Premiers retours :

L’atelier « Réagir à l’actualité européenne : quel rôle des citoyens? » a montré que la crise des réfugiés et la montée du populisme en Europe sont les principales préoccupations des européens. Face à ces préoccupations un échange avec la salle a été organisé afin de donner la possibilité à chacun de réagir à l’actualité européenne.  Certains estiment qu’il est nécessaire d’agir sur les origines du problème et de mettre en avant les apports de l’Europe mais aussi ses limites, tandis que d’autres estiment qu’il faut agir de manière plus importante au niveau local afin de mieux impliquer l’ensemble des citoyens. Dans les deux cas ce qui semble en ressortir est cette nécessité de gagner l’opinion publique pour expliquer les enjeux et les solutions possibles, et ainsi lutter contre ceux qui « prônent un repli sur soi ».

Les ateliers « Route Charlemagne » et « L’Europe que nous voulons » ont rencontré un vif succès et ont animé la matinée. Ce qui en ressort, c’est que les adhérents du ME-F ne souhaitent pas d’une « Europe à la carte » et que l’unité est primordiale à l’heure où le nombre d’eurosceptiques ne cessent d’augmenter. Les citoyens souhaitent s’impliquer de manière plus importante dans la construction de l’Union Européenne dans le but de construire une Europe plus proche des citoyens et de leurs préoccupations.

Retrouvez ici les Compte-rendus des ateliers :

D’autres compte-rendus à venir prochainement.

_______________________

 

Des conférences au cœur de l’actualité

L’Université d’automne 2015 du ME-F a mis l’actualité au cœur des conférences tenues les  6 et 7 novembre.  Ces conférences ont mis en avant des intervenants de choix et des personnalités politiques de haut rang qui ont renouvelé leur confiance et leur espoir dans le Mouvement Européen.

 

Ouverture de l’Université d’automne

vendredi 6 novembre – 14h30

Ouverture par Jean-Marie Cavada, Président du ME-F

L’Université d’automne a ouvert ses portes le vendredi 6 novembre en début d’après-midi en présence des organisateurs dont Jean Marie CAVADA (Député européen et Président du ME-F) et Thibaut DROUET (Président des Jeunes Européen-Rouen).

Après avoir remercié les partenaires, très nombreux cette année, qui ont permis à cette Université d’automne d’avoir lieu, Jean Marie CAVADA a souligné le « devoir d’humanité » des Européens face à la crise des réfugies et l’importance du local dans la prise de décision au niveau européen.

Focus sur l’actualité européenne : la crise des réfugiés

Vendredi 6 novembre – 14h30-15h30

Intervention d'Ahmed Reda Sawan, réfugié syrien

Ahmed Reda SAWAN, réfugié syrien de la ville d’Alep, a ouvert cette conférence centrée sur la thématique des réfugiés. Son témoignage poignant retrace son parcours et les obstacles qu’il a rencontré pour arriver et s’installer en France. Temps fort de cette Université d’automne, la violence de son récit souligne le besoin de prise de conscience des citoyens et des pouvoirs publics et politiques.

Le Professeur Habib KAZDAGHLI, Doyen de la faculté des lettres de Manouba à Tunis, vient renforcer le témoignage d’Ahmed Reda SAWAN, en parlant de son combat pour la liberté dans son pays.

 Les régions face aux défis de la transition

Vendredi 6 novembre – 15h30-17h30

La deuxième conférence de la journée du 6 novembre aborde une thématique différente mais tout aussi au cœur de l’actualité.

Karima DELLI, Députée européenne, Marie MABILLE du réseau des AMAP, Antoine VINCKE, Directeur général de Thermaviva et Karine BRUYANT, Directrice Développement Coopération Innovation du SMEDAR, nous ont parlé de la croissance verte et des acteurs locaux qui motivent l’Europe.  Pour l’ensemble des intervenants il est essentiel de prendre en compte les initiatives locales afin de mieux mobiliser les citoyens et de trouver des solutions pertinentes et efficaces valables au niveau européen. Cette conférence modérée par Hervé MORITZ, rédacteur en chef du Taurillon, a su mettre en évidence les actions locales en matière de transition énergétique et leur importance au niveau européen.

Clôture de la conférence avec Harlem DESIR

Pour clore cette journée riche en débats, Harlem DÉSIR,  Secrétaire d’Etat aux Affaires européennes, a tenu à souligner que seul une Europe unie peut résoudre les crises qui la touchent. Pour ce faire il envisage la réalisation d’« une étape supplémentaire dans la construction européenne ».

 

Quelles solutions politiques face aux urgences climatiques européennes ?

Samedi 7 novembre – 15h00-18h00

Intervention de Frédéric Mazella, Fondateur et Président de Blablacar

La conférence a débuté par la projection de court-métrages documentaires de l‘Agence Française du Développement. Ces courtes vidéos ont été commentées par Ronan CONGAR, Responsable du Master économie appliquée, Management de l’Environnement et du Développement durable de l’Université de Rouen. Il s’est focalisé sur les enjeux économiques de la transition énergétique afin d’en arriver à la conclusion qu’une transition énergétique était nécessaire et représente un gain pour toute la société.  De plus il met en avant le fait que l’échelle territoriale est essentielle dans la prise de décision au niveau européen.

Retrouvez l’ensemble de son intervention ici et ici

Retrouvez les court-métrages documentaires de l’Agence Française du Développement ici et ici

La table ronde organisée sur le thème du climat a réuni cette année les acteurs du secteur public et privé.  C’est Frédéric MAZZELLA, Président de BlaBlaCar, qui a ouvert, via Skype, cette conférence très dynamique et interactive.  Il a mis en avant l’impact positif des nouveaux modes de consommation et notamment du covoiturage, comme moyens de faire face aux urgences climatiques. Delphine BLUMEREAU, Présidente de CliMates, souligne, quand à elle, l’importance de l’action des jeunes dans la lutte contre le changement climatique. De son point de vue, il y a beaucoup de solutions mais très peu de plans d’actions, et la jeunesse est là pour apporter des solutions. Pour ce faire il s’agit de former et d’éduquer les jeunes à ces questions. Michèle SABBAN, Présidente de l’association R20, et Gilles PARGNEAUX, Député européen et Rapporteur sur le changement climatique au Parlement européen, rejoignent cette idée. Michèle SABBAN souligne trois priorités pour l’Europe : « économie, écologie et éducation » tandis que Gilles PARGNEAUX voit en la lutte contre le changement climatique, non seulement un combat, mais une opportunité pour plus de coopération entre les pays. Cet échange entre les acteurs du secteur privé et public s’est poursuivi par un échange avec la salle de manière très dynamique.

 

_______________________ 

Animations de rue au cœur de Rouen

 

Animation de rue par les Jeunes Européens-France à Rouen

Suite aux ateliers thématiques du samedi 7 novembre, les Jeunes Européens et membres du Mouvement Européen se sont rendus ensemble dans le centre-ville de Rouen, sur la Place du Vieux Marché, pour mener des actions de rue pour et avec les citoyens de Rouen :

  • Les Rouennaises et Rouennais étaient invités à jouer à compléter une carte géante de l’Union européenne posée à même le sol : retrouver les noms français et en langue originale des capitales, des pays, une autre manière de lancer le débat sur ce que nous connaissons de nos voisins, de leurs cultures, de leurs lieux de vie, pour parler de la construction européenne
  • Pendant ce temps, d’autres militants partaient à la rencontre des citoyens, munis d’un panneau avec des questions d’actualité auxquelles il fallait répondre vrai ou faux. Cette activité  a été l’occasion d’aborder les grandes questions de cette manifestation : comment l’UE accueille-t-elle les réfugiés ? Qui le fait ? Comment faisons-nous face, nous Européens, au changement climatique ? Que devons-nous faire ? Les habitants de Rouen ont réservé un accueil chaleureux et intéressé à ces questions, et ont fait preuve d’une vraie curiosité à l’égard des questions européennes, bien plus que d’un rejet de ses valeurs, mais plutôt d’une volonté de comprendre qui fait quoi sur ces questions, des régions à l’Union et en passant par les Etats
  • Une distribution gratuite de nos documents pédagogiques pour comprendre l’Europe se déroulait en parallèle. Une occasion notable de distribuer l’édition anniversaire du Taurillon, le magazine en ligne des Jeunes Européens-France, en version papier pour ses 10 ans.

Toutes ces activités de rue nous ont permis de voir, une nouvelle fois, que les Françaises et Français ne sont pas systématiquement opposés à la construction européenne, mais savent faire preuve à son égard d’une critique constructive, et d’un intérêt majeur.

 

_____________________ 

Des moments de convivialité

Expositions et animations à la Faculté de Rouen

Le 6 et 7 novembre

Exposition Europe Graffée

L’université d’automne a été un moment convivial, riche en rencontres et en partage. Un ensemble d’expositions ont été mise en place au sein de l’Université de Rouen afin de faire découvrir aux participants, les artistes et partenaires locaux. Pour faire de ce moment un moment convivial des expositions telles que « L’Europe Graffée » ou encore l’exposition sur le Parc des Boucles de la Seine Normande, ont été installé sur l’ensemble des trois jours afin d’offrir aux participants des moments de détente et de culture. De plus le stand de la Maison d’Edition de l’Harmitière présentant des livres européens sur les sujets tels que le climat ou les réfugies a donné l’occasion à tous de trouver plus de renseignements sur les grands thèmes abordés lors de l’Université d’automne du Mouvement Européen-France.

 

Réception à l’Hôtel de Ville de la ville de Rouen

Pour clôturer la journée du 6 Novembre, une réception a été organisé  à l’Hôtel de Ville de Rouen. Le Maire, Yvon ROBERT, a accueilli les participants de manière très chaleureuse et a exprimé son engagement et son espoir dans le Mouvement Européen. Ce moment de convivialité a permis à tous les participants d’échanger et de donner leurs premières impressions sur le déroulement de l’Université d’automne.  Harlem DESIR était également présent à cette réception afin d’échanger avec la salle et de montrer une fois de plus son engagement pour les questions d’actualité concernant l’Europe.

 

Téléchargez le compte rendu de l’Université d’automne 2015 en cliquant ici

_____________________

PRESSE

Cliquez ici pour retrouver la revue de presse l’Université d’automne 2015 du Mouvement Européen-France

 

_____________________ 

 

Pour retrouver l’événement comme si vous y étiez

 

 
Sur la page Facebook du ME-F  le week-end vous est compté comme si vous y étiez sur Storify
L’ensemble de ce qui a été dit avec le hashtag #MEF_UA2015 la galerie photo sur FlickR