Depuis la semaine dernière, les Commissaires passent leur audition devant les Commissions parlementaires. Quatre candidats sont sur la sellette, le quatrième a du mal à être accepté : sa déclaration d’intérêt est a minima incomplète, a maxima irrégulière. Il s’est séparé de ses deux portefeuilles d’action dans deux sociétés pétrolières en les vendant, certes. Mais il les a vendus à une holding où figure sa famille. Inacceptable. Pour nous, c’est un cas grave. Pour les trois autres, des questions écrites complémentaires statueront s’il faut ou non approfondir par une nouvelle audition.

 

Pour Jourova, Navracsics, Moscovici et apparemment Hill (je viens de le voir sur un courrier JURI à Juncker), ces Commissaires sont soumis à une série de questions écrites de la part des Commissions compétentes qui les ont auditionnés. Ils ont eu jusqu’au 5 octobre 21h pour répondre. Pour l’Espagnol Cañete, les coordinateurs ITRE et ENVI ont décidé de suspendre toute évaluation en attendant la réponse de JURI qui se réunit ce lundi à 19h pour reprendre l’étude de sa déclaration d’intérêts financiers. Donc l’audition en elle-même n’a toujours pas eu lieu.

 

Tout devrait être réglé en fin de semaine pour la composition de la nouvelle Commission. Ceux qui sont confirmés et ceux qui seront recalés. Nous avons encore quelques bonnes journées en perspective.

 

Le lundi 6 octobre 2014.

Jean-Marie Cavada,

Député européen

Président du Mouvement Européen-France