Après trois mois de processus électoral qui a vu le renouvellement du Parlement européen et la validation du Président de la Commission européenne, revenons sur les prises de position du Mouvement Européen-International.

Du 22 au 25 mai 2014 : Elections du Parlement européen dans l’ensemble des Etats membres.

Suite aux résultats faisant la part belle aux partis des extrêmes, le ME-I appelle à redynamiser la défense de l’Europe. Jo Leinen MEP, Président du Mouvement Européen International, émeut le vœu que les Etats considèrent la politique européenne comme des affaires intérieures et communiquent comme tel à leurs citoyens. « Au lieu de se concentrer sur l’Union européenne seulement quelques semaines avant les élections européennes, ils [les Etats] devraient instaurer un débat permanent sur les questions européennes et les alternatives proposées par les différents partis du spectre politique [européen]. »

> Lire le communiqué de presse du MEI du 27 mai 2014 en cliquant ici.

Le Mouvement Européen-International, a par ailleurs proposé dès le 12 juin, l’analyse des résultats des élections européennes dans l’ensemble des Etats membres. Le rapport offre un regard bref sur le nombre de votants, influence potentielle des Eurosceptiques sur le fonctionnement du Parlement Européen, mais aussi des annexes statistiques.

27 juin : le Conseil Européen désigne le candidat à la Présidence de la Commission européenne : Jean-Claude Juncker

En amont de cette désignation le Mouvement Européen-International s’était adressé aux Etats membres en leur demandant de respecter la volonté des citoyens. En effet, le Traité de Lisbonne indique dans son article 17.7 que le Conseil Européen « doit tenir compte des élections au Parlement européen ». Or ces résultats du mois de mai a vu une répartition des sièges de députés favorable au groupe politique du Parti populaire européen (PPE). Le candidat de ce groupe était Jean-Claude Juncker. Cependant entre les élections européennes et la tenue du Conseil européen, de nouvelles négociations étaient en cours entre les Etats membres, certains refusant que ce poste lui soit attribué. Jo Leinen dans ce communiqué de presse rappelle donc aux Etats membre que « le temps des négociations de couloirs est définitivement révolu. » Il prédit également que l’irrespect du nouveau système qui a permis une campagne personnifiée, c’est-à-dire sur la base d’un candidat désigné pour le poste de Président de la Commission européenne, ne serait pas qu’une « trahison envers les citoyens », mais provoquerait une crise institutionnelle.

> Lire le communiqué de presse du MEI du 25 juin 2014 en cliquant ici.

Alors que le nouveau Parlement européen s’est réuni la première fois à Strasbourg depuis son élection, le 1er juillet, notamment pour s’organiser en interne et ainsi élire son propre Président, le Mouvement Européen-International demande aux élus de se concentrer sur la sortie de crise au plus vite.  Jo Leinen exhorte « les groupe pro-européens du Parlement [à] agir activement  pour générer une croissance durable et de l’emploi, permettant aux citoyens de croire à nouveau dans le projet européen. »

> Lire le communiqué de presse du MEI du 1er juillet 2014, en cliquant ici.

15 juillet : Validation de Jean-Claude Juncker par le Parlement européen

Dès le 16 juillet, le Mouvement Européen-International félicite les institutions d’avoir respecté le vote des citoyens en permettant l’élection de Jean-Claude Juncker, candidat du PPE, groupe politique arrivé en tête aux élections européennes, comme Président de la Commission européenne. Jo Leinen se réjouit ainsi de la création de ce précédent dans le système électoral européen, donnant une vraie légitimité citoyenne à l’institution exécutive européenne. Il poursuit « En vue des prochaines élections européennes de 2019, nous devons aller encore plus loin  en introduisant une loi électorale européenne commune, qui permette aux citoyens de chacun des Etats membres, de voter directement pour le candidat pour la Commission européenne désigné par les groupes politiques européens. »

> Lire le communiqué de presse du MEI du 16 juillet 2014, en cliquant ici.