« Pour amener les jeunes à voter aux élections européennes, il faut les sortir de France, les emmener à l’étranger «  (Gilles Savary)

     Emploi :   Que peut faire l’Europe pour l‘emploi de tous ? Est-ce une question locale, nationale, européenne ?

 

      Démocratie : Que faire pour que chacun citoyen réalise que son vote est essentiel pour la démocratie, et que son vote est      essentiel pour la démocratie, et que nous devons nous impliquer davantage dans la construction européenne ?

 

 

Retour sur la troisième session du grand cycle des Droit d’Inventaire / Droit d’Inventer, une session du débat riche qui s’est tenue ce vendredi  7 février 2013 à La Rochelle, conduite par la section du ME-F-Charente-Maritime :

80 personnes se sont rassemblées à l’Oratoire de La Rochelle pour ce débat. La troisième session a ainsi offert une belle ambiance avec un public actif, et un débat nourri d’un côté par des interventions enrichissantes, ainsi que par un grand nombre des questions très pertinentes du public au regard de l’actualité de l’Europe. Sur les trois heures de cette rencontre, plus de 2h00 ont été consacrées à un échange direct entre les intervenants et le public.

Un inventaire donc de l’Europe vue de La Rochelle et de la région :

- Comment lutter contre un niveau élevé du chômage de la jeunesse européenne en Europe?

- En quoi améliorer la communication de l’UE au niveau national?

- Comment attirer les jeunes dans l’UE et comment les amener à voter aux élections ?

Des questions auxquelles les interventions d’un public jeune ont cherché à répondre !

Le débat a été introduit par un excellent Fabien Cazenave, qui a également activement mené la rencontre et a assuré que tout le monde ait l’occasion de poser ses questions. Le premier sujet de l’emploi a ensuite été introduit par deux premiers intervenants : Philippe HERZOG, Président de Confrontations Europe, dont la connaissance de la question grâce à son expérience au sein de la Commission européenne a permis clarifier bon nombre de questions, ce qui a rendu son intervention extrêmement enrichissante. Dans un deuxième temps, l’Espagnol Ignacio DIEGO PALACIOS, Président de la Communauté autonome de Cantabrie et de al Commission Arc Atlantique de la CRPM, a enrichi la convrsation sur l’emploi et la jeunesse depuis sa position de la péninsule pyrénéenne. Pour la deuxième moitié du débat concentrée surement sur la question de démocratie en Europe, deux nouveaux intervenants ont joint la table ronde : Maxime BONO, Maire de La Rochelle et Président de la Communauté d’Agglomération et Gilles SAVARY, Député français.

 

L’invention était aussi au rendez-vous, avec un regard nouveau porté sur les solutions aux critiques soulevées : Maxime Bono rappelle l’importance de l’Europe solidaire, à l’instar de politiques et exemples locaux à La Rochelle. Pour Gilles Savary, un défi majeur est de réussir à emmener la jeunesse en Europe, en la sortant du contexte uniquement français, seul moyen selon lui de les amener à voter aux élections européennes. Il rappelle également que le déficit démocratique n’est pas seulement européen, mais global, aussi bien local que national et supra-national, voire même mondial. Philippe Herzog souligne pour sa part que, pour que l’Europe réussisse, les banques en difficultés ne peuvent plus être re-financées par les citoyens, mais qu’elles doivent l’être par les financiers. Ignacio Diego Palacios appelle quant à lui les Députés européens à expliciter davantage leur travail et les tâches accomplies : trop concentrés sur leurs missions, ces derniers ne prennent peut-être pas suffisamment le temps de faire la pédagogie de leur travail qui permettrait une meilleure compréhension et adhésion des citoyens.

La rencontre a été close par un court discours de chacun des intervenants et tous les quatre ont obtenu un applaudissement de la part du public rochelais.

________

Pour lire une synthèse complète de la rencontre, cliquez ici.

Retrouvez dès à présent ce qui a été dit lors de la soirée avec le fil tweet de la rencontre sur #DIDI_UE !

Voici les photos du débat :

________

________

 Organisateurs

________

 Partenaires