Retour sur une réussite

Les 1ères Assises du Fédéralisme européen se sont tenues à l’Institut National des Langues et Civilisations Orientales (INALCO) vendredi 6 décembre 2013, pendant toute la journée.

De l’avis des 250 personnes qui ont participé à l’ensemble de la journée, cette première édition qui rassemblait des intervenants de grand prestige répondait pleinement à « une grande attente du public » sur ce thème. Une journée complète dans les thèmes qu’elle a traités, tout comme dans les perspectives qu’elle a abordées :

 ______________________

Pourquoi l’Europe / L’Europe plus que jamais / 10h00 – 11h30  : 

Cette première session souhaitait avant tout revenir sur le sens du projet européen, et sur ses perspectives à court, moyen et long terme, afin d’en remotiver l’idéal. ont donc été abordées les questions sciences et de technologies avec Claude FISCHER, Présidente de Confrontations Europe en introduction de Cédric VILLANI, Mathématicien, Directeur de l’Institut Henri Poincaré. Par la suite, Luc FERRY, Philosophe et Ancien Ministre de l’Education Nationale, a traité le thème vital des cultures de notre Europe, qui sont le socle d’une Union que nous voudrions politique, avant de laisser la parole à Daniel COHN-BENDIT, Député européen et Co-Président du groupe des Verts/ALE, qui a régalé l’auditoire d’un discours de son cru sur le pourquoi un modèle fédéral était vital pour le développement du futur européen.

 

  ______________________

Pourquoi l’Europe / Qu’est-ce que le fédéralisme, la répartition des pouvoirs / 11h30 – 13h00 :

La deuxième session de la matinée s’est consacrée à explorer comment d’autres modèles fédéralistes pouvaient fonctionner, prouvant qu’un système fédéral est non seulement viable, mais peut surtout permettre une meilleure répartition des pouvoirs. Immigration, économie, éducation, c’est à ces questions qu’ont répondu S.E.M. Susanne WASUM-RAINER, Ambassadeur de la République fédérale d’Allemagne en France qui a prononcé un discours sur la vision allemande d’une fédération européenne, avant de laisser place à S.E.M. Lawrence CANNON, Ambassadeur du Canada en France et Thomas KLAU, Directeur du European Council on Foreign Relations de Paris, questionnés par Quentin DICKINSON, Directeur des Affaires européennes à Radio France

 

  ______________________

Comment l’Europe / Le fédéralisme européen, vers une voie originale / 14h30 – 17h30 :

l’après-midi a été consacrée à la question du système propre à l’Europe, soulignant les avantages de tous aussi bien que de chacun, et permettant à l’Europe d’entamer une construction politique plus complète pour sortir du gué dans lequel elle se trouve aujourd’hui par manque de construction politique. Après l’ouverture de cet après-midi par Gaëtane RICARD-NIHOUL, Analyste politique à la Représentation en France de la Commission européenne qui est venue lancer le débat du modèle fédéral qui serait propre à l’Europe, l’Economiste Philippe DESSERTINE a brossé le portrait des risques qu’encourait l’Europe à ne pas entamer cette construction politique. Enrique BARON CRESPO a pour sa part abordé à titre d’ancien Président du Parlement européen la nécessité et les enjeux d’une telle construction politique, en praticien et bâtisseur de l’Europe qu’il est, avant de céder place à Guy VERHOFSTADT, Député européen et Président du groupe ADLE, qui a partagé avec le public les chapitres qui appelaient une fédération européenne, telle que la défense ou les relations extérieures.

 ______________________

Lors des Premières Assises du Fédéralisme européen, des intervenants de grand prestige ont partagé avec le public leurs idées sur la construction européenne. Voici quelques citations-clés de cette grande journée :

Cédric VILLANI, Mathématicien, Directeur de l’Institut Henri Poincaré

« Le flux import/export des cerveaux  représente un flux massif aux Etats-Unis, pourtant l’Europe n’a rien à lui envier ».

Luc FERRY, Philosophe et Ancien Ministre de l’Education National

« Face à la mondialisation, comment reprendre la main ? La réponse évidente se situe au niveau de l’Europe, et non national ».

Suzanne WASUM-RAINER, L’Ambassadeur d’Allemagne

Il faut « définir des grandes questions pour lesquelles nous avons besoin de plus d’Europe et former la volonté politique« .

Gaétane RICARD-NIHOUL, Analyste politique à la Représentation en France de la Commission européenne

« l’Union est plus précieuse que le compromis, et dans le désaccord il y a capacité de décision ».

Philippe DESSERTINE, Economiste

« Le reste du monde doit profiter d’une base économique et monétaire stable comme l’Euro ».

Guy VERHOFSTADT, Député européen et Président du groupe ADLE

« Le débat sur l’Irak a dure 30secondes au Conseilde l’europe. Une Defense commune aurait permis d’avoir un débat ».

   ______________________

Retrouvez dès à présent

La reconstitution de ce qui s’est dit pendant toute la journée avec le Storify des Assises !

L’ensemble des tweets sur les Assises avec #Afed2013

Le compte-rendu complet de la journée des Assises du Fédéralisme européen en cliquant ici !

  ______________________

Ils soutiennent le ME-F dans ses actions