Appel aux eurodéputés pour une initiative constitutionnelle dès maintenant

Une réunion s’est tenue le 26 juin 2013 dans l’enceinte du Parlement Européen à Bruxelles, la veille du Conseil Européen, à l’initiative du Movimento Federalista Europeo, section italienne de l’UEF, des Jeunes Européens Fédéralistes et de l’UEF-Belgique, avec l’appui du Groupe Spinelli du P.E.

 

Cette réunion a réuni environ 200 personnes venues de plusieurs États membres. Son objectif était demander, une fois de plus, aux eurodéputés, particulièrement aux membres du Groupe Spinelli de prendre dès maintenant une initiative de sorte qu’une Convention constitutionnelle en vue de la rédaction d’un nouveau traité puisse être réunie le plus rapidement possible.

 

Cette réunion, co-présidée par Jo Leinen (président du ME-I) et Niccolò Rinaldi (vice-président de l’ALDE) a vu débattre Pauline Gessant (Présidente des JEF), Lucio Levi (président du MFE), Christian Moos (secrétaire général d’Europa Union Deutschland, section allemande de l’UEF), Monica Tiberi (UEF.be) et Franco Spoltore (secrétaire général du MFE).

 

Quelques mois avant l’engagement de la campagne électorale, les fédéralistes maintiennent leur pression sur les eurodéputés. Leur demande a été reçue avec une certaine prudence, ce qui n’était pas totalement inattendu. Même en gardant la tête froide et un sens aigu du réalisme, les fédéralistes européens considèrent que l’urgence d’une réorientation de l’U.E. dans une voie plus démocratique et plus respectueuse des peuples européens justifie que l’appel à la responsabilité des représentants des citoyens soit réitéré en toutes occasions et sous toutes les formes.

Interpellation de Laeken

Le 29 juin 2013, à l’initiative du Forum permanent de la société civile européenne, une centaine de citoyens et citoyennes européens provenant de plusieurs États membres de l’U.E. se sont réunis à Laeken pour débattre du texte d’une « interpellation sur l’avenir de l’Union Européenne ».

Pourquoi Laeken ? Pour le symbole ! Cette ancienne commune intégrée à la ville de Bruxelles abrite le château de Laeken appartenant au domaine royal, où se tint en 2001 une réunion du Conseil Européen marqué par une déclaration finale dite « Déclaration de Laeken sur l’avenir de l’Europe » et qui a convoqué la Convention sur l’avenir de l’Europe qui prépara le Traité établissant une Constitution pour l’Europe (TECE).

 

Par cette interpellation, le Forum permanent de la société civile souhaite rappeler que l’avenir de l’Europe n’appartient pas qu’aux chefs d’États et de gouvernements et qu’il ne peut se construire sans les avis démocratiquement exprimés par ses citoyens.

 

Le texte de l’« Interpellation de Laeken » avait été longuement préparé depuis plusieurs mois au sein du Forum. Il a été largement discuté le 29 juin, au lendemain d’un Conseil Européen. De nombreuses suggestions et corrections lui ont été apportées par les participants à la réunion.

 

Cette interpellation demande au Parlement européen d’exiger la convocation d’une Convention constitutionnelle ou, après les prochaines élections, de s’ériger en Assemblée constituante, dont les propositions devraient être approuvées par un referendum paneuropéen.

 

Son texte est à nouveau proposé aux citoyens et citoyennes de l’Union européenne sur le site internet du Forum permanent de la Société civile européenne pour un ultime examen jusqu’au début du mois de novembre 2013. La parole sera ensuite aux représentants des peuples européens, sous le regard vigilant des citoyens et des citoyennes.

Consultez le communiqué de presse en cliquant ici

 

François Mennerat, Président du ME-F-Franche-Comté