L’essentiel de l’actualité européenne en 5 minutes !

Au sommaire :

  • L’UE attend des réponses de Prism
  • Pas de renégociation pour Chypre

ARTICLES

L’UE attend des réponses de Prism

Après le grand bruit que l’affaire du programme de surveillance Prism a provoqué dans les médias du monde entier, l’Union européenne (UE) attend les réponses des Etats-Unis (USA) à ce sujet et souhaite la mise en place d’une réunion d’experts au début du mois de juillet. Deux Commissaires européennes, Viviane Reding (Justice) et Cecilia Malmström (Affaires intérieures), se disent inquiètes sur certains points de ce programme, comme le volume de données personnelles collectées. Vendredi 14 juin dernier, à Dublin, elles ont pu rencontrer le Ministre américain de la Justice, Eric Holder, qui a promis des réponses rapides à l’UE. Mmes Reding et Malmström ont par la suite déclaré qu’elles souhaitaient que, grâce aux travaux du groupe d’experts qui devrait se réunir prochainement, « la Commission européenne puisse rendre compte au Parlement européen et au Conseil en octobre. » Plusieurs députés PPE du Parlement européen ont demandé à ce que les USA passent devant une autorité compétente pour pouvoir accéder aux données personnelles des citoyens européens afin que leurs informations personnelles soient protégées sur la toile.

 

Pas de renégociation pour Chypre

Hier, mercredi 19 juin, le gouvernement chypriote a déclaré qu’il ne demanderait à l’Union européenne (UE) que de l’aide pour mettre en place le plan de sauvetage décidé il y a quelques semaines, et non une renégociation. « Ce qui compte pour le gouvernement, c’est une application cohérente et disciplinée de l’accord » a déclaré le Président chypriote, Nicos Anastasiades, qui a adressé aux dirigeants de l’eurozone, la semaine dernière, une lettre critiquant le plan de sauvetage économique de l’île. Celui-ci pourrait en effet, selon son représentant, mettre en péril le futur d’une des plus grosses banques chypriotes. D’après Christos Stylianides, porte-parole du gouvernement, Chypre ne refuse pas d’appliquer l’accord convenu avec l’UE, mais souhaite simplement chercher des solutions avec ses partenaires, solutions identiques à celles appliquées en Irlande, au Portugal ou en Grèce. Les deux plus grandes banques de l’île avaient largement souffert de la crise et de l’accord passé avec l’UE, et le pays espère bien pouvoir sauver ce qu’il en reste.

BREVES

France/Fiscalité : Bernard Cazeneuve, Ministre délégué chargé du Budget, a affirmé hier, mercredi 19 juin, que la France publierait la liste noire des pays non-coopératifs dans l’accord sur l’évasion fiscale si l’Union européenne ne le faisait pas. Bien que cette liste se soit raccourcie depuis 2010, plusieurs Etats membres souhaitent que cet accord devienne effectif, sur le modèle du FACTA américain.

UE/Budget : Hier, mercredi 19 juin, au bout de plusieurs heures de discussions, les négociateurs européens sont parvenus à un accord sur le budget de l’Union européenne pour 2014 à 2020. Plusieurs mesures ont été envisagées, comme une plus grande flexibilité de l’utilisation du budget ou encore le renforcement du Fonds de Solidarité européen. Cependant, sa ratification reste encore incertaine puisque plusieurs députés socialistes se sont dits insatisfaits.

L’ACTU DU ME-F ET DU RESEAU

Débat/ME-F-Paris-Ouest : La section Paris-Ouest du ME-F vous invite le mardi 25 juin prochain à un débat sur le thème « Quelle Europe après la crise de l’euro? Le social, un levier fédéral de la zone euro, l’Europe citoyenne ». Alain Fabre et Gilles Le Bail animeront ce rendez-vous qui sera suivi d’un cocktail. Rendez-vous à 19h30 !

 

EUROLIENS

 How to reduce the EU’s democratic deficit, par Charles Grant, guardian.co.uk
 La culture sans frontières, par Jacques Fayette, taurillon.org
Midday Express, Communiqué de presse de la Commission européenne

 

Sources : AFP, AP, Reuters, Euractiv, Le Monde, Toute l’Europe, Services de presse des Institutions européennes