L’essentiel de l’actualité européenne en 5 minutes !

Au sommaire :

  • L’UE armera les rebelles en Syrie
  • Statu quo pour une Turquie européenne

ARTICLES
L’UE armera les rebelles en Syrie

Au terme de nombreuses heures de délibération, les membres de l’Union européenne (UE) sont parvenus à un compromis sur l’avenir des sanctions en Syrie, qui devaient prendre fin samedi 1er juin prochain. En effet, en 2011, l’UE avait décidé de mettre en place plusieurs mesures à l’encontre du régime de Damas, telles qu’un embargo sur le pétrole ou encore le refus de visas pour les responsables du régime. Toutes les sanctions ont été revotées, à l’exception de la vente d’armes aux rebelles, pour laquelle l’embargo a été partiellement levé, suite au franchissement par Damas de la ligne rouge posée par l’UE, à savoir l’utilisation d’armes chimiques contre la population. La décision n’a pas été simple, puisque certains pays, tels que l’Autriche ou la Roumanie, ne voulaient pas que l’UE prenne position dans un conflit civil, et craignaient que les armes ne tombent aux mains d’extrémistes. A présent, chaque pays a pris un engagement national de ne pas livrer d’armes avant le 1er août prochain, c’est-à-dire avant la conférence qui doit avoir lieu à Genève avec la Syrie.

 

Statu quo pour une Turquie européenne

L’Union européenne (UE) et la Turquie n’arrivent toujours pas à se mettre en total accord sur les conditions qui permettraient à cette dernière d’adhérer à l’UE. En effet, sur les 35 chapitres qui composent l’accord depuis longtemps discuté, 17 posent encore problème. Ainsi, hier, lundi 27 mai, s’est tenue une réunion à Bruxelles au cours de laquelle il a été décidé que l’UE était prête à faire un geste vers la Turquie, en ouvrant de nouvelles discussions le mois prochain. Pour Stefan Füle, Commissaire européen en charge de l’Elargissement, « la clef de l’amélioration des négociations est l’accord de réadmission conclu avec l’UE ». Ce document doit faciliter la lutte de plus en plus intensive qui a lieu dans l’UE contre l’immigration. Si la Turquie accepte de faire certaines concessions, l’octroi de visas pour les ressortissants turcs pourrait être facilité lui aussi. Pour le moment, le chef de la diplomatie turque, Ahmet Davutoglu, attend un effort européen pour travailler sur le chapitre sur les relations extérieures, point stratégique pour Ankara.

 

BREVES :

UE/Chine : Les relations économiques entre Chine et Union européenne se sont compliquées ces dernières semaines. Hier, lundi 27 mai, 18 Etats membres se sont opposés au projet de sanction contre l’industrie photovoltaïque chinoise. La Commission européenne se retrouve donc dans une situation délicate où elle se doit de renégocier avec Pékin pour trouver de nouveaux terrains d’entente.

 

L’ACTU DU ME-F :

Citoyennes pour l’Europe/Conférence : L’association Citoyennes pour l’Europe vous donne rendez-vous le mercredi 5 juin prochain à 18h30 pour une conférence sur le thème : « Transition énergétique : coût, durabilité et compétitivité ». Catherine Trautmann, Députée européenne et Vice-présidente du Conseil d’administration du ME-F, participera au débat. Venez nombreuses et nombreux !

 

Débat/Croissance : Un débat sur le thème « Agir ensemble pour la croissance » prendra place ce soir à 18h au MEDEF. Il sera l’occasion de réfléchir aux nombreux enjeux qui se jouent aujourd’hui en France autour de la compétitivité ou encore de l’emploi, avec de nombreux intervenants. Un cocktail suivra cet évènement. Inscrivez-vous ici !

EUROLIENS

 Ecco la siderurgia italiana : fotografia di un settore, par Gabiele Dossena, corriere.it
 Ungarn und Deutschland : schon wieder die Kavallerie, par Stefan Löwenstein, faz.net
 Diplomacia de caridade, par Viriato Soromenho-Marques, dn.pt
Midday Express, Communiqué de presse de la Commission européenne

 

Sources : AFP, AP, Reuters, Euractiv, Le Monde, Toute l’Europe, Services de presse des Institutions européennes