« Le Parlement européen est un contrepoids démocratique aux Etats

qui a une importance déterminante. »

26 personnes étaient présentes au Café Leffe, place des Héros à Arras le mercredi 15 mai dernier pour un Afterwork européen en compagnie d’Hélène Flautre et Jean-Paul Gauzès, députés européens.

Le rôle d’un député au Parlement européen

Hélène Flautre a ouvert ce moment de partage en se présentant puis en parlant des dossiers traités au Parlement européen (PE) tels que :

  • la Syrie et ses implications sur la Turquie,
  • la Hongrie et la difficulté qu’a l’Union à faire respecter les critères de Copenhague à ses propres membres
  • les mineurs étrangers isolés
  • protection des données personnelles
  • prisons illégales de la CIA en Europe

Puis ce fut le tour de Jean-Paul Gauzès de présenter son activité au PE :

  • porte-parole du PPE sur les questions économiques et monétaires
  • Règlements sur les agences de notation, fonds alternatifs, produits dérivés
  • Dossiers en cours : supervision des banques, garanties des dépôts bancaires, résolution des crises bancaires
  • crises grecque et chypriote

Des échanges sur la situation de l’Europe

Suite à cela, un échange d’une heure et demi a pris place entre les participants à l’afterwork et les eurodéputés. De nombreux sujets de discussion ont alimenté cette soirée :

  • les chances de résolution de question de la division de Chypre
  • l’adhésion de la Turquie, et au-delà de l’Ukraine ou de la Bièlorussie
  • la crise économique
  • le désenchantement des citoyens sur le projet européen
  • la capacité du Parlement européen à agir

Pour Jean-Paul Gauzès, il ne faut pas laisser croire que l’Europe peut tout. Les moyens sont actuellement entre les mains des Etats. Les investissements nécessaires à une relance économique ne pourraient se faire qu’au niveau européen, l’Europe n’ayant pas de dette. Mais cela nécessiterait un saut fédéral « qui n’est pas pour demain, étant donné l’état des opinions publiques »

Hélène Flautre, quant à elle, a appelé à ce sursaut fédéral, conjugué à un passage à un développement durable.

 

Tous deux dénoncent la vision donnée par les médias d’une Europe conduite par quelques chefs d’Etats. La réalité méconnue des Européens est que le Parlement européen est un contrepoids démocratique aux Etats qui a une importance déterminante.