Le Mouvement Européen-Provence vous invite à retrouver ci-dessus ses Nouvelles du mois d’octobre.

Retrouvez un édito spécial proposé par le Président du Mouvement Européen-France, M. Jean-Marie CAVADA, avant de vous plonger dans un choix de l’actualité européenne vue par ses citoyens

Edito du Président du Mouvement Européen-France, M. Jean-Marie CAVADA

Ainsi donc, 2012 aura été l’année de toutes les frayeurs, mais aussi celle de l’espoir.

Il n’est pas utile de revenir longuement sur cette danse autour du volcan que nous ont fait vivre les spéculateurs, les marchés financiers, et la faiblesse des réponses politiques apportées à cette crise. Nous savons bien d’ailleurs qu’il y aura d’autres vagues d’inquiétudes, d’autres interrogations, et d’autres bonnes réponses.

Mais cette rentrée 2012, depuis la deuxième semaine de septembre, apporte un lot de bonnes nouvelles. La Cour constitutionnelle de Karlsruhe autorise les institutions politiques allemandes à ratifier l’accord du 29 juin, et force du même coup les réticences de l’opinion en offrant à la chancelière allemande un surcroît de crédibilité dont elle a bien besoin dans les affaires européennes que son opinion publique regarde avec méfiance.

La deuxième bonne nouvelle, c’est encore une leçon de démocratie responsable : celle qui nous est administrée par les électeurs néerlandais qui ont choisi nettement d’envoyer à leur Parlement des partis pro-européens : libéraux et travaillistes. Les eurosceptiques et les anti-européens reculent, et le pays des tulipes nous offre un beau bouquet d’espérance.

Le troisième plaisir nous est offert par le Commissaire Barnier, en charge du Marché intérieur et des Services à la Commission européenne. Son plan de surveillance des banques avance, se structure, il a l’appui du Parlement et tout porte à croire que l’Allemagne sur ce sujet ne bloquera pas la volonté de mettre de l’ordre dans le système des 6000 banques en Europe. Commençons par les grandes, ce sera déjà bien.
Dernier point positif : la Commission européenne, en la personne du Président Barroso, semble décidée à mettre en place une plus forte intégration politique. Il avait l’appui du PPE, de l’ADLE, des S&D et d’EELV qui souhaitent, eux comme nous, que l’on s’achemine vers l’étape du fédéralisme, objectif prétendument tabou en France et dont le bon sens pourtant crève les yeux. Le bon sens, c’est le sens de l’histoire.

Je me réjouis donc de débattre de tout cela avec vous le 4 octobre, à l’IEP d’Aix-en-Provence à l’invitation du Président du Mouvement européen-Provence, le Professeur Jean Vergès.

Jean-Marie Cavada

Député européen
Président du Mouvement européen-France

 

Au sommaire de ce numéro :

- Le temps, prix de l’Etat de droit et de la démocratie, par Jean VERGES, Président du Mouvement Européen-Provence ;

- UE : l’intégration, une ambition « fatiguée », de YE Jiang, traduit par Christine CHAIGNE ;

- Présidence chypriote du Conseil de l’UE : une ambition en quête de moyens, par François GIRAUD-HERAUD

- L’Ukraine confirme la condamnation de Mme Timochenko ;

- Jean François-Poncet ;

 

Téléchargez la lettre intégrale en cliquant ici