Argumentaires et réactions du ME-F

Retrouvez ici les argumentaires et réactions de nos membres sur divers sujets qui font l’actualité européenne.

Le Mouvement Européen – Auvergne organise le jeudi 19 octobre à Clermont-Marmilha une matinée de conférences sur le thème de la Politique agricole commune.

À cette occasion, Brunot Viallet, Ancien chargé de mission national dans le secteur de l’Élevage bovin et ancien Président du Mouvement Européen – Auvergne, revient sur les origines du volet agricole de l’Union.

Lire la suite

Par Katja Tuokko, membre du Conseil d’administration du Mouvement Européen – International. Texte original traduit de l’anglais par Klervi Kerneis.

À son lancement en 2012, tous les regards se sont tournés vers l’Initiative Citoyenne européenne (ICE). Ce nouvel instrument avait été conçu pour rapprocher l’Union européenne et les citoyens en offrant à ces derniers la possibilité de soumettre une initiative législative à la Commission européenne. Cinq ans après son lancement, la Commission européenne n’a construit aucune initiative législative sur la base d’une ICE. En septembre dernier, sous une pression croissante, la Commission a proposé de réformer l’instrument. Quelles sont les raisons de cet échec ?

cc @MarceloMoura

Lire la suite

Au lendemain du référendum en Catalogne, notre contributeur Charles Maréchal s’est penché sur les tenants de la crise et appelle à une réaction de l’Union européenne. Un point de vue toujours pertinent dans l’actualité récente, alors que le Premier Ministre espagnol a opposé une fin de non-recevoir à la demande d’une médiation entre les deux partis, exigée par la Catalogne en début de semaine. 

cc. Josep Renalias

Lire la suite

Le Président de la République a annoncé le 10 octobre dernier à Francfort qu’il reconnaîtra officiellement les symboles de l’Union européenne à l’occasion du prochain Conseil européen. Une décision qui fait suite à l’appel des militants du Mouvement Européen à signer la Déclaration 52 du Traité de Lisbonne, et dont le Mouvement Européen se félicite vivement. 

« Lors du prochain Conseil européen, je ferai la déclaration solennelle qui fera que la France rejoindra 16 autres Etats qui l’ont déjà fait, où j’affirmerai officiellement que la France reconnait le statut de l’hymne européen et du drapeau européen » a déclaré Emmanuel Macron lors de son intervention.

La France fait partie des 12 Etats membres qui n’ont pas signé la Déclaration 52 du Traité de Lisbonne, par laquelle 16 pays déclarent que « le drapeau représentant un cercle de douze étoiles d’or sur fond bleu, l’hymne tiré de «l’Ode à la joie» de la Neuvième symphonie de Ludwig van Beethoven, la devise «Unie dans la diversité», l’euro en tant que monnaie de l’Union européenne et la Journée de l’Europe le 9 mai continueront d’être, pour eux, les symboles de l’appartenance commune des citoyens à l’Union européenne et de leur lien avec celle-ci ».

Dans la presse : le magazine Capital a repris les éléments avancés par le Mouvement Européen dans son article consacré à la place du drapeau européen dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale.

Dans son appel à signer cette Déclaration 52, le Mouvement Européen-France a rappelé qu’hisser haut les couleurs du drapeau européen n’interdit en rien la tenue d’un débat pluraliste sur les décisions et l’avenir de l’Union européenne, que ses militants s’emploient à promouvoir sur tout le territoire.

La suite au Conseil européen des 19 et 20 octobre.

Monsieur le Président de la République,

Des partis politiques demandent d’interdire la présence du drapeau européen dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale. Cette demande navrante nous incite à renouveler l’appel que nous avons lancé à signer la Déclaration 52 du Traité de Lisbonne, qui reconnaît le drapeau, l’hymne, l’euro et le 9 mai comme « symboles de l’appartenance commune des citoyens à l’Union européenne et de leur lien avec celle-ci« .

Lire la suite